Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Surveillance et recherche dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange.

Ce document est disponible dans plusieurs langues

En 2006, le gouvernement du Canada a lancé le Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) en vue de renforcer son rôle dans la protection des Canadiennes et des Canadiens et de leur environnement contre l'exposition aux produits chimiques nocifs. Le PGPC fournit également des subventions en vue d'activités de recherche et de surveillance. La recherche et la surveillance des produits chimiques chez les êtres humains et dans l'environnement permettent d'améliorer nos connaissances sur les risques d'exposition et les effets que peuvent avoir ces produits sur les Canadiennes et les Canadiens et leur environnement.

Qu'est-ce que la surveillance?

La surveillance des produits chimiques toxiques chez les êtres humains et dans l'environnement est un élément essentiel du Plan de gestion des produits chimiques. En termes généraux, la surveillance désigne la mesure des produits chimiques présents dans l'air, dans l'eau, chez les espèces fauniques et chez les êtres humains. Pour cela, on recueille régulièrement des données physiques, chimiques et biologiques à l'aide de méthodes et de protocoles normalisés.

Biosurveillance humaine

L'exposition humaine aux produits chimiques est un domaine d'intérêt important pour le PGPC. La biosurveillance humaine consiste à mesurer, chez l'être humain, une substance chimique, les sous-produits de sa décomposition ou les sous-produits pouvant résulter des interactions dans l'organisme. En règle générale, les mesures s'effectuent à l'aide de prélèvements de sang et d'urine, et parfois d'autres tissus et liquides tels que les cheveux, les ongles et le lait maternel. Ces mesures indiquent la quantité de substance chimique présente chez la personne visée ou la quantité de substance à laquelle cette personne a été exposée. La présence d'un produit chimique dans le corps n'est pas nécessairement accompagnée d'effets nocifs ou indésirables.

Surveillance environnementale

La surveillance des produits chimiques dans l'environnement consiste à mesurer la concentration de produits chimiques dans différents milieux comme l'air, l'eau, les sédiments, les poissons ou les oiseaux.

Suivi et surveillance dans les aliments

Santé Canada se charge également d'évaluer les risques pour la santé humaine liés à l'exposition à des contaminants chimiques dans les aliments. Santé Canada assure un suivi régulier afin de surveiller les doses de produits chimiques dans les aliments et d'estimer l'exposition des Canadiennes et des Canadiens à ces substances. Les études menées comprennent des études ciblées sur les contaminants chimiques dans les aliments, ainsi que des études de l'alimentation totale afin d'évaluer la concentration de substances chimiques auxquelles les Canadiennes et les Canadiens sont exposés par l'alimentation selon la tranche d'âge et le sexe.

En quoi la surveillance permet-il de protéger la santé humaine et l'environnement?

La surveillance humaine et environnementale sont des outils fondamentaux pour déterminer les risques potentiels pour la santé humaine et le milieu. Les programmes de surveillance fournissent des renseignements essentiels qui servent à créer des politiques et à réaliser des interventions éclairées et efficaces en matière de santé publique et de santé environnementale, mais aussi à évaluer l'efficacité des mesures gouvernementales visant à limiter ou à réduire les risques potentiels pour les êtres humains ou l'environnement.

Les données issues des activités de surveillance sont utilisées de diverses façons, notamment :

  • pour établir les niveaux de base de substances chimiques chez les Canadiennes et les Canadiens, et pour déceler les tendances en matière de concentration au fil du temps et selon les régions géographiques;
  • pour cerner les populations, les régions ou les espèces qui risquent de présenter des niveaux plus élevés de substances particulières et qui risquent davantage de subir des effets nocifs pour la santé;
  • pour évaluer le nombre de personnes qui présentent des niveaux élevés de produits chimiques reconnus comme présentant un risque pour la santé humaine;
  • pour examiner la relation entre les concentrations en produits chimiques chez les personnes et dans l'environnement, et les effets observés sur la santé ou les écosystèmes;
  • pour déterminer les produits chimiques préoccupants en raison de leur accumulation chez l'être humain ou dans la chaîne alimentaire;
  • pour établir un ordre de priorité et prendre des mesures afin de protéger la santé des Canadiennes et des Canadiens et leur environnement;
  • pour évaluer l'efficacité des mesures relatives à la santé publique et à l'environnement visant à réduire l'exposition et les risques pour la santé des Canadiennes et des Canadiens et pour leur environnement liés à des substances chimiques spécifiques;
  • pour axer les efforts de recherche futurs sur les rapports entre l'exposition et la santé.

Que fait le gouvernement du Canada en termes de surveillance?

Dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques, le gouvernement a entrepris divers programmes de surveillance, dont les suivants :

Activités de biosurveillance humaine

  • Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : mesures de l'exposition aux produits chimiques chez 5 000 Canadiennes et Canadiens âgés de 6 à 79 ans.
  • Étude mère-enfant sur les contaminants environnementaux (MIREC) : étude visant à surveiller l'exposition de 2 000 femmes enceintes et leur enfant à un ensemble de produits chimiques environnementaux.

Activités de surveillance environnementale

  • Le Canada dispose d'un ensemble complet de programmes de surveillance environnementale, souvent sur plusieurs dizaines d'années, afin de mesurer les substances présentes dans l'air, dans l'eau, et dans les organismes comme les poissons. Ces programmes ont récemment été intégrés et élargis dans le cadre du PGPC afin de créer un programme entièrement national capable de remplir les engagements existants du gouvernement en matière de surveillance (comme l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants), mais aussi de répondre aux préoccupations concernant les nouveaux contaminants qui apparaissent. Cela comprend un réseau d'activités intégrées et continues de suivi et de surveillance de certaines substances dans l'environnement sur tout le pays, et ce, dans l'air extérieur, les lacs, les rivières, les sédiments, les poissons et les oiseaux.
  • Étant donné que bon nombre de nouveaux contaminants inquiétants se trouvent dans des produits qui aboutissent couramment à la décharge ou dans les eaux usées, un programme de surveillance national a été créé dans le cadre du PGPC afin de mesurer les produits chimiques présents dans les eaux usées, d'évaluer à quel endroit et en quelles quantités ils pénètrent dans les eaux usées, et d'examiner la capacité des systèmes de traitement à éliminer ces produits des eaux usées.
  • Un programme pilote pancanadien de surveillance des décharges permettra d'obtenir des renseignements sur l'état actuel des rejets de certaines substances dans l'environnement canadien dus au lixiviat de décharge, aux gaz de décharge, à l'incinération et aux sous-produits de l'incinération.

Activités de suivi et de surveillance dans les aliments

  • Dans le cadre de sa mission consistant à s'assurer que les aliments ne comportent pas de produits chimiques en quantités présentant des risques inacceptables pour la santé, Santé Canada est chargée de mener l'Étude canadienne sur l'alimentation totale et de réaliser des activités de surveillance régulières afin de mesurer les concentrations de contaminants dans les aliments.

Que fait le gouvernement du Canada en termes de recherche?

Le gouvernement du Canada effectue de la recherche afin de mieux comprendre l'exposition et les effets de divers produits chimiques classés comme étant prioritaires dans le cadre du PGPC. Ces activités de recherche consistent à obtenir et à transmettre les renseignements scientifiques nécessaires pour comprendre les risques que les produits chimiques présentent pour la santé humaine et l'environnement. Il peut s'agir de déterminer les propriétés dangereuses d'un produit, son devenir dans le milieu naturel, l'exposition des personnes et des espèces fauniques et les effets que cela peut produire sur ces populations. Le gouvernement crée également des outils afin d'améliorer la détection des produits chimiques chez les êtres humains et dans l'environnement, et pour mieux examiner les effets qu'ils peuvent avoir. Ces activités sont menées à la fois par des scientifiques du gouvernement et des chercheurs universitaires, en partenariat avec l'industrie.

Où puis-je obtenir des renseignements supplémentaires?

Pour de plus amples renseignements sur les activités de surveillance et de recherche réalisées dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques, veuillez consulter le site Web Substances chimiques.