Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Triclosan

Numéro de registre CAS 3380-34-5

De quoi s'agit-il?

  • La substance 5-chloro-2-(2,4-dichlorophénoxy)phénol, également connue sous le nom de triclosan, est un produit chimique industriel. Il ne se trouve pas à l'état naturel dans l'environnement.

Comment est-il utilisé?

  • Le triclosan sert d'agent antimicrobien et de conservation dans divers produits pour empêcher la prolifération de bactéries, de champignons et de moisissures, et est aussi utilisé comme désodorisant.
  • Il est utilisé dans les produits de soins personnels, y compris les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments en vente libre, ainsi que les produits de nettoyage.
  • Le triclosan n'est plus homologué au Canada en tant que produit antiparasitaire.
  • Le triclosan n'est pas fabriqué au Canada, mais il est importé au pays par l'intermédiaire de produits finis et sous forme de substance pure pour la fabrication de produits finis au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'évalue-t-il?

  • Avant l'évaluation, il a été établi que le triclosan était une substance préoccupante pour l'environnement. Par conséquent, le triclosan a été évalué en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999).
  • De plus, le triclosan, en tant que produit antiparasitaire, devait faire l'objet d'une réévaluation par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada. Les produits antiparasitaires contenant du triclosan ont été volontairement abandonnés par les titulaires d'homologation depuis le 31 décembre 2014.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés?

  • Les Canadiens peuvent être exposés au triclosan lorsqu'ils utilisent divers produits, notamment les produits de soins personnels et les produits de nettoyage.
  • D'autres sources pourraient comprendre l'eau potable, le lait maternel et la poussière domestique.

Comment est-il rejeté dans l'environnement?

  • L'utilisation de produits contenant du triclosan entraîne des rejets de la substance dans les systèmes de traitement des eaux usées. Comme le triclosan n'est pas totalement éliminé des eaux usées pendant le traitement, il peut être rejeté dans l'eau de surface.
  • L'épandage sur les sols agricoles de matières organiques provenant des systèmes de traitement des eaux usées peut entraîner le rejet de triclosan dans le sol à ces endroits.

Quels sont les résultats de l'évaluation?

  • Le gouvernement a effectué une évaluation scientifique du triclosan.
  • L'évaluation examine le potentiel du triclosan de nuire à l'ensemble de la population du Canada et à l'environnement.
  • Les résultats de l'évaluation indiquent que le triclosan peut nuire aux organismes aquatiques, même à de faibles concentrations. Ainsi, en raison de son rejet continuel dans les cours d'eau à partir des usines de traitement des eaux usées, le triclosan peut avoir des effets nocifs sur les organismes d'eau douce.
  • Les résultats de l'évaluation indiquent que le triclosan ne devrait pas avoir d'incidences négatives sur les organismes du sol suite à l'épandage sur les sols agricoles de matières organiques provenant des systèmes de traitement des eaux usées.
  • Le gouvernement du Canada a donc conclu que le triclosan pénètre, ou peut pénétrer, dans l'environnement en une quantité ou dans des conditions de nature à constituer un danger pour l'environnement.
  • Cependant, le gouvernement du Canada a conclu que le triclosan n'est pas nocif pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.

Que fait le gouvernement du Canada?

  • Le gouvernment du Canada a publié l'Évaluation pour le triclosan et l'l'Approche de gestion des risques proposée pour le triclosan le 26 novembre 2016.
  • L'approche de gestion des risques proposée décrit la mesure de gestion du risque qui est à l'étude afin de réduire les rejets de la substance dans l'environnement. L'approche de gestion des risques proposée est soumise à une période de commentaires du public de 60 jours, se terminant le 25 janvier 2017.
  • • Le triclosan est visé par le programme de suivi et de surveillance du Plan de gestion des produits chimiques, lequel surveille les concentrations de différents produits chimiques dans l'environnement. Les concentrations de triclosan retrouvées dans le sang et l'urine des Canadiennes et des Canadiens sont mesurées par le biais de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé.
  • • Pour la protection de la santé humaine, la Liste critique des ingrédients des cosmétiques : de Santé Canada présente les limites de concentration du triclosan dans les rince-bouches (inférieur ou égal à 0,03 %) et dans d'autres produits cosmétiques (inférieur ou égal à 0,3 %).
  • • Les médicaments en vente libre qui contiennent du triclosan comme ingrédient actif sont réglementés en vertu de la Loi sur les aliments et drogues, qui stipule que la concentration permise peut varier de 0,1 à 1,0 %.
  • La Base de données d'ingrédients de produits de santé naturels de Santé Canada fournit également les limites de concentration du triclosan lorsqu'il est utilisé comme ingrédient non médicinal dans les rince-bouches (0,03 %), les dentifrices (0,3 %), ou les produits topiques (0,3 %) lorsqu'une licence est émise à titre de produits de santé naturels.
  • Le gouvernement du Canada s'appuiera sur les efforts en cours afin d'élaborer des politiques permettant de répondre aux préoccupations liées à l'utilisation des agents antimicrobiens.
  • Les titulaires d'homologation canadiens ont volontairement mis fin à la vente de produits antiparasitaires contenant du triclosan lorsqu'il est utilisé comme agent de conservation dans les textiles (incluant le cuir), le papier, les matériaux en contact avec des denrées alimentaires tels que les planches à découper et les comptoirs, le plastique et les matériaux en caoutchouc. Par conséquent, depuis le 31 décembre 2014, le triclosan n'est plus homologué au Canada à titre de produit antiparasitaire.

Que peuvent faire les Canadiens?

  • Les risques pour la santé associés à un produit chimique dépendent du danger (son potentiel d'effets nocifs pour la santé) et de la quantité du produit chimique à laquelle une personne est exposée.
  • Le triclosan n'est pas présentement une source de préoccupation pour la santé de la population générale au Canada aux niveaux actuels d'exposition.
  • Le triclosan devrait être identifié dans la liste des ingrédients pour les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments en vente libre qui le contiennent.
  • Les Canadiens préoccupés par les rejets de triclosan dans l'environnement provenant des savons pour les mains et pour le corps peuvent se laver avec de l'eau et un savon sans le triclosan.
  • Par mesure de précaution, on rappelle aux Canadiens d'observer attentivement les mises en garde et les modes d'emploi de tout produit qu'ils utilisent, et d'éliminer les produits de façon appropriée.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés au triclosan en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) au sujet des pratiques de manutention sécuritaires, des lois applicables et des exigences en vertu de la législation sur la SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).